Changement climatique — Cartes illustrant les relations entre pressions des activités humaines et états de l’environnement

Émissions de dioxyde de carbone des pays méditerranéens, 2014

Les émissions de CO2 varient fortement selon les pays méditerranéens, avec les émissions de CO2 par habitant les plus élevées en Libye et Israël et les émissions annuelles les plus grandes en Turquie, Italie et France, par ordre décroissant.

Localisation des sites du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO dans la zone côtière basse de la Méditerranée

L’érosion côtière et les inondations vont générer une perte des terrains côtiers abritant d’importants sites du patrimoine culturel.

Trafic aérien de passagers sur la côte méditerranéenne, 2017 et Indice national de connectivité aérienne, 2012

La carte montre la différence frappante entre les PNM et les PSEM en termes de trafic aérien de passagers et de connectivité par aéroports côtiers clés dans la région méditerranéenne. Les PNM disposent d’un vaste réseau d’aéroports internationaux par rapport aux PSEM… 

L’indice de connectivité (Arvis & Shepherd, 2011) montre que les PNM sont mieux connectés que les PSEM. La Méditerranée occidentale est la plus connectée, devant la région Adriatique-mer Ionienne. L’Algérie, la Tunisie et la Turquie disposent des aéroports les mieux connectés des PSEM.

Croisiéristes par escale en Méditerranée, 2017

 La région méditerranéenne a connu une augmentation importante et rapide des mouvements de navires de croisière au cours des deux dernières décennies : le nombre de passagers de croisière individuelle en 2017 s’élevait à presque 26 millions, plus du double par rapport à 2006, avec 12 millions de croisiéristes (MedCruise Association, 2018)…

Aujourd’hui, la région est la deuxième du monde en termes de croisière soit 15,8 % du déploiement mondial de la flotte de croisière en 2017 (MedCruise Association, 2018) après les Caraïbes. Face à cette croissance continue, le défi pour les ports est de proposer des infrastructures adéquates permettant de recevoir de grands navires de croisière et des installations améliorées pour accueillir un nombre de croisiéristes en constante augmentation et pour collecter et éliminer les déchets générés. Les ports qui reçoivent plus de 120 000 croisiéristes par an sont considérés comme des ports majeurs. Cette catégorie regroupe 36 ports de la Méditerranée, dont 25 sont situés en Méditerranée occidentale, 7 dans l’Adriatique et 4 en Méditerranée orientale. Les ports affichant un trafic inférieur à 120 000 croisiéristes en 2017 sont au nombre de 15 en Méditerranée occidentale, 11 en Méditerranée orientale, et 6 dans l’Adriatique (MedCruise Association, 2018).

Carte d’évaluation des risques par région pour la Méditerranée, sur la base de la méthode CRI-Med

La carte montre une carte d’évaluation des risques par région pour la Méditerranée, développée à l’aide de la méthode CRI-Med qui utilise l’Index de risque côtier…

Cette méthode a été développée en 2015 et mise en œuvre pour évaluer le risque et la vulnérabilité aux conséquences physiques et socio-économiques associées à la variabilité et au changement du climat en Méditerranée, dans le but d’identifier les points chauds côtiers (Satta et al., 2015). La carte fait apparaître les points chauds de la côte méditerranéenne sur la base de l’agrégation de 19 variables (représentant des forçages climatiques et non climatiques) et de 3 sous-indices (danger, vulnérabilité et risque). Une zone de danger côtier est tout d’abord délimitée selon l’Article 8 du protocole GIZC, les 19 variables sont ensuite calculées et pondérées pour cette zone. 

Niveaux de soufre des carburants pour diesel en Méditerranée, mars 2020

La qualité du carburant est un levier clé pour améliorer la qualité de l’air et la santé humaine. Une recommandation de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe (UNECE) de 2019 consiste à établir des normes internationales en matière d’émission des véhicules afin de plafonner…

…les niveaux de soufre dans l’essence et le gasoil à 10 ppm (équivalent à Euro 5 et Euro 6 et conformément à la Directive de l’UE sur la qualité de l’essence et des carburants diesel), applicables aux voitures ”et aux camions. Réduire le soufre à des niveaux minimum garantira le fonctionnement optimal et fiable des systèmes de contrôle des émissions des véhicules et améliorera la qualitéde l’air, cequi serabénéfiquepour l’environnement et la santéhumaine. Ledioxydede soufre (SO2 ) estnéfastepour la santéhumaine. Ilprovoquedes inflammations et des irritations cutanées et du système respiratoire. Presque tous les PNM ainsi que le Maroc et la Turquie ont déjà fixé des normes pour des niveaux de soufre inférieure à 15 ppm. Dans de nombreux autres PSEM, les limites de soufre sont encore bien supérieures aux niveaux recommandés pour le gazole et l’essence.